Une définition de la vie

J'écris ces articles en partie dans l'optique de faire la promotion de mon livre la justice sociale un livre de philosophie politique, n'hésitez pas à y jeter un coup d’œil en cliquant ici.

En 6 lignes:

Je propose ici une définition de la vie assez généraliste, qui englobe à la fois la vie biologique et des phénomènes non biologiques. l’intérêt de faire ce parallèle est que ces différentes formes de vie (biologiques et non biologiques) vont avoir des comportements semblables. Ainsi comprendre l’un permettra de comprendre l’autre.

En 60 lignes:

De nombreux phénomènes restent incompris en biologie. Je ne parle pas seulement des mécanismes de fonctionnement du corps humain (par exemple le système immunitaire ou le cerveau qui sont tous deux extrêmement complexes) ou même d’autres animaux ou d’autres plantes, mais je pense aussi aux questions du genre « pourquoi telle ou telle espèce à évoluer ainsi? ».

La sélection naturelle, des conséquences mystérieuses

Un exemple de question simple à poser mais extrêmement compliqué à répondre est « pourquoi nombre de dinosaures mesurent plus de 10 mètres et pèsent plusieurs tonnes tandis que nous autre mammifères pesons fréquemment moins de 100 kilogrammes » autrement dit: il y a t’il eu un avantage sélectif pour les dinosaures à être aussi massifs, et si c’est le cas, pourquoi nous autre n’avons pas le même intérêt à être si massif?
« Pourquoi chaque espèce animale ne se trouve dans la nature que dans des intervalles de tailles et masses limités? »
« Pourquoi telle ou telle caractéristique anatomique ou biochimique dans une espèce et pas dans une autre? »
« Pourquoi, à l’intérieur de certaines espèces, les animaux sont agressifs entre eux, et dans d’autres espèces non. »

Pour essayer de répondre à ce genre de questions il m’est apparu qu’il fallait d’abord définir clairement ce qu’est la vie et l’évolution au fil des générations, en effet c’est l’évolution qui a façonner ces êtres, ne pas la comprendre empêchera forcément de comprendre pour quoi ces caractéristiques.

Malheureusement vous verrez à la fin de cet article que je n’arrive pas à conclure comment ces caractéristiques sont ainsi.

Ma définition de la vie:

Alors voici ma définition de la vie, nous verrons plus loin comment elle peut évoluer et quel type de phénomène cela englobe.

La vie est pour moi un phénomène ayant deux caractéristiques:

  • (1) phénomène capable de produire un autre phénomène
  • (2) en créant ce nouveau phénomène il lui donne les caractéristiques (1) et (2).

Ainsi si un tel phénomène existe il peut se reproduire, son successeur peut se reproduire et ainsi de suite.

J’appellerai une unité de vie un tel phénomène.

Beurk

Une chose importante à comprendre dans l’évolution de ces unités de vie est que si une unité de vie se reproduit plus que les autres (soit en nombre soit en taille) alors cette unité de vie sera plus présente dans l’environnement.

Des exemples d’unités de vie dans ma définition large de la vie:

  • Un virus serait une unité de vie mais uniquement quand elle est dans un milieu où elle peut infecter une cellule et ainsi se reproduire.
  • Un organisme (un animal, un végétal, les bactéries etc.) est une unité de vie.
  • Une réaction en chaîne dans une bombe nucléaire est une unité de vie.
  • Une rumeur se propageant dans une population est une unité de vie.
  • Une espèce animale est une unité de vie (les successeurs étant l’ensemble des animaux contenus dans cette espèce)
  • Une invention (comme par exemple la roue) peut être vue comme une unité de vie, si par exemple une personne en voyant l’efficacité d’une roue va reproduire la roue pour mieux transporter ses affaires, le milieu d’une invention étant le milieu où cette invention peut se reproduire c’est à dire sur la terre avec la présence de l’espèce humaine.

Comme vous le voyez chaque unité de vie citées précédemment a des caractéristiques variables (par exemple un organisme animal se reproduit par génération, tandis qu’une espèce se reproduit en continu), mais elles ont toutes en commun qu’elles se reproduisent, et donc dans la nature on peut imaginer que si quelque chose existe en de nombreux exemplaires (que ce soit dans la nature ou dans la vie urbaine) c’est qu’il font partie d’une unité de vie commune.

Des améliorations:

On peut noter également qu’on peut rajouter des caractéristiques à ces unités de vie qui feront que celles ci se propagent plus facilement et donc seront plus présentes à un temps T+1:

  • (3) L’unité de vie va donner à ses enfants quasiment toutes les mêmes caractéristiques qu’elle possède.
  • (4) toutes les caractéristiques favorisant le fait que cette unité de vie se reproduira plus.

Nous entrevoyons ainsi la théorie de l’évolution (les organismes s’adaptent à leur environnement), parce que principalement les unités de vie réussissant à s’adapter vont survivre.

Quelles sont les unités de vie qui vont persister?

Pour qu’une caractéristique soit présente dans une unité de vie, il faut qu’elle soit apparue une fois, et que il y ait eu un moyen pour que celle ci soit conservée de génération en génération, en général ce moyen pour qu’elle reste est le fait qu’elle favorise la reproduction de l’unité de vie.

Mais, de la même manière qu’un cancer est néfaste à un organisme, il se peut que des caractéristiques dans une unité de vie se propagent sans pour autant qu’elle soit bénéfique à sa survie. Je prend l’exemple des individus qui auraient tendance à tricher sans se faire attraper, ils sont bénéfiques à leur reproduction, mais ne sont pas bénéfiques à la population entière.

Conclusion:

Voilà, malheureusement je n’arrive pas à répondre aux questions données au début (pourquoi telle ou telle espèce a évolué ainsi), mais je pense qu’il faut prendre en compte cette définition de la vie pour peut être un jour y répondre. Il est naturellement très difficile de savoir ce qui s’est déroulé dans le passé d’une espèce, on peut imager plusieurs scénario plausibles permettent d’arriver à la même conclusion, donc on ne peut parfois connaitre la vraie explication.

Ce contenu a été publié dans Articles, Biologie, avec comme mot(s)-clé(s) , , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.