Les univers parallèles existent certainement

J'écris ces articles en partie dans l'optique de faire la promotion de mon livre la justice sociale un livre de philosophie politique, n'hésitez pas à y jeter un coup d’œil en cliquant ici.

En 2 lignes:

À la fin de cette lecture vous serez persuadé que les univers parallèles existent ou bien que toutes les civilisations finissent pas périr.

En 10 lignes:

Cela peut paraître surprenant au premier abord et vous pourriez me prendre pour quelqu’un d’insensé mais un raisonnement simple et rigoureux amène à cette conclusion, le voici:

Soit il y a de fortes chances que notre univers soit peuplé de milliers de planètes habitées par des extraterrestres.

Soit il y a de fortes chances que il n’y ait aucune planète habitée dans notre univers.

Mais il est improbable que nous soyons seuls.

Pourtant nous sommes seuls, c’est le paradoxe de Fermi.

En 40 lignes :

On va noter N le nombre de planètes moyen où devrait apparaître une civilisation dans un univers (Il y a moyen de calculer ce N, je l’expliquerai un peu plus loin comment).

Je m’explique : Nous les humains ne connaissons pas la probabilité de voir apparaître la vie sur une planète quelconque, cette probabilité est peut être très faible, peut être moyenne ou peut être très élevée, elle dépend des lois de la chimie, du hasard, et des lois de la vie biologique en général.

Le fait que nous soyons seuls dans l’univers est un paradoxe scientifique.

Donc soit nous avons de grandes chances de voir apparaître de nombreuses planètes habitées dans un univers, soit aucune. Mais il paraît improbable de voir uniquement une planète habitée par une civilisation dans tout l’univers; il faudrait pour cela que les lois de chimie, le hasard, et les lois de la vie biologique qui permettant d’expliquer quand la vie biologique va pouvoir apparaître sur une planète, donnent une probabilité que cette vie apparaisse sur une seule planète (pas plus d’une et pas moins d’une) assez importante.

Ce nombre N a donc soit beaucoup de chance d’être supérieure ou très supérieure à 1, soit d’être inférieure ou très inférieure a un 1, mais il parait logique qu’il est peu probable qu’il soit proche de 1.

En effet sur cette échelle on voit bien que le cas où la probabilité est proche de 1 est particulier, il faut que cette probabilité se situe exactement au milieu de l’axe (dans le cercle rouge).

Et pourtant il semblerait que nous soyons dans ce cas exceptionnel où il n y ait qu’une civilisation intelligente dans l univers: la notre.

Cette remarque que je me suis faite m’a amené à me poser la question suivante: pourquoi ne sommes nous pas dans un des deux cas les plus probables (soit plein de planètes habitées, soit aucune)?

Définition exacte du nombre N:

Pour compléter sur ce que représente exactement N: il s’agit de la probabilité que chaque planète de l’univers ait une forme de vie intelligente multipliée par le nombre de planètes dans l’univers, ainsi, si il y a un milliard de planètes dans l’univers et qu’il y ait une chance sur deux que chaque planète voit apparaître une vie intelligente, alors nous devrions voir environ 1 000 000 000 multiplié par 1/2 soit 500 000 000 de civilisations intelligentes dans cet univers (cinq cents millions de planètes habitées).

Nous ne sommes certainement pas seuls:

Et si nous étions finalement dans un de ces deux cas les plus probables mais que nous ne le sachions pas:

Première explication: le fait que plein de planètes aient été habitées ne veut pas dire qu’elles le soient encore, il est simplement possible que ces civilisations aient fini par périr d’elle même, comme nous, nous pourrions le faire. D’autres explications existent et sont disponibles sur internet.

Deuxième explication: nous serions dans le cas où il la probabilité qu’une intelligence apparaisse dans l’univers est tellement faible que nous ne devrions pas exister. Mais alors, comment se fait il que nous soyons là? Et bien nous pourrions l’expliquer par l’existence de milliards d’univers parallèles, ainsi nous aurions une probabilité plus élevée d exister, nous serions simplement une civilisation parmi tant d’autres mais réparties dans différents univers parallèles.

 

Conclusion:

Il ne nous reste plus qu’à communiquer avec nos voisins logés dans ces différents univers parallèles.

Pour plus de détails et d’autres hypothèses expliquant ce paradoxe.

en anglais, https://waitbutwhy.com/2014/05/fermi-paradox.html

et en français, https://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_de_Fermi .

Ce contenu a été publié dans Articles, avec comme mot(s)-clé(s) , . Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

5 réponses à Les univers parallèles existent certainement

  1. arthenice dit :

    j’y comprends rien mais je suis d’accord!!! voilà ce que c’est que d’être une lettreuse….

  2. arthenice dit :

    on communique comment???? avec des signaux de fumée???

  3. nicolasbourdon dit :

    « On communique comment???? » => L’idée serait de découvrir comment communiquer avec ces univers parallèles si cela est possible. Je ne suis pas hyperdoué en physique mais je m’imagine qu’en en découvrant des particules élémentaires qui arrivent à passer d’un univers à un autre on y arriverait, encore faut il que ces particules existent dans la nature. Le matériel nécessaire pour communiquer serait alors une machine réussisant à capter ou à envoyer ce genre de particules.

    « j’y comprends rien mais je suis d’accord »=> Je ne sais pas si je vais te convaincre, mais sais tu qu’il y a certainement des milliards de planètes dans notre univers… Pourquoi semblerait il que aucune n’ait de vie biologique? peut être parce que il est très peu probable que celle ci existe… Mais si il est très très peu probable que celle ci existe nous ne devrions pas exister(nous = les humains) , nous existons peut être parce qu’il y a de nombreux univers parallèles.

    Voili

  4. Veronique Durand dit :

    Si on se base sur la physique quantique, il existe un mouvement perpétuel et organisé entre les atomes dans l’univers. Atomes qui s’organisent sous une forme ou une autre. Ceci ajouté aux bactéries ou autres micro-organismes existants = vie ailleurs.
    Non, nous ne sommes pas seuls dans l’univers 😊

  5. nicolasbourdon dit :

    🙂 Pour être un peu plus précis, même si je ne l’ai pas mentionné clairement, mon article dit que SI il n’existe pas de forme de vie dans notre univers, alors il en existe dans des univers parallèles!

Laisser un commentaire